Investissement

 

Pour obtenir un revenu complémentaire et préparer l’avenir, vous avez sans doute déjà penser à réaliser des investissements en ce sens, mais sans vraiment oser sauter le pas.

 

Que ce soit des investissements immobiliers ou des investissements financiers, ils sont cadrés par des lois qui ne cessent d’être modulées.

 

Nous sommes là pour vous apporter les solutions les plus adéquates à votre besoin et par rapport à vos possibilités d’investissement. Une étude personnalisée sera réalisée et plusieurs simulations financières seront réalisées pour que vous puissiez faire votre choix.

 

Placements immobiliers :

 

Les placements immobiliers concernent l’acquisition de biens immobiliers tels que l’achat de maisons, bureaux, immeubles…

 

Il est possible d’investir directement, c’est-à-dire de devenir soi-même propriétaire du bien dans le but de l’occuper ou de le louer, ou d’investir indirectement. Dans ce dernier cas, l’investissement se fera par le biais de sociétés civiles ou des organismes de placements liés à l’immobilier.

 

Il existe plusieurs dispositifs de placements (Pinel, Malraux, Monument Historique, Location Meublée Professionnelle et Non Professionnelle (LMP et LMNP), bail commercial, Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), Organisme de Placement Collectif Immobilier (OPCI).

 

Là encore, le choix du dispositif est à penser en fonction de vos capacités d’investissements et de vos objectifs.

 

Nous sommes donc là pour vous aiguiller, vous conseiller et vous accompagner dans la construction de votre projet.

 

Exemple : 

  • Vente immobilière : Actes préalables à la vente 
  • Dernière mise à jour le 27 février 2020
  •  

    Promesse synallagmatique de vente (compromis) : définition

    La promesse synallagmatique de vente, aussi appelée par la pratique « compromis de vente », est un contrat formel dans lequel l'acheteur et le vendeur s'engagent définitivement à acheter pour l'un et à vendre pour l'autre, un bien à un prix fixé par les deux parties. La promesse synallagmatique de vente vaut vente.

     

    (C.civ. art. 1589)

     

    Le vendeur et l'acheteur bénéficient ensuite d’un délai d'environ 3 mois pour préparer la signature de l'acte définitif de vente.

     

    Placements financiers :

     

    Un placement financier est un placement d’argent, autrement dit de l’épargne : il s’agit de bloquer pendant une certaine durée, un certain montant d’épargne dans une opération financière pouvant apporter un gain.

     

    Les placements financiers peuvent prendre plusieurs formes (livret A, Livret de Développement Durable (LDD), Livret d’Epargne Populaire (LEP), Plan d’Epargne Logement (PEL), Comptes-titres, Plan d’Epargne en Actions (PEA), Contrats d’Assurance-Vie (CAV), Actions, Obligations, Organismes de Placement Collectif (OPCVM).

     

    Chacun dispose d’avantages et d’inconvénients qu’il convient de connaître (taux de rendement, fiscalité…).

     

    Nous pouvons vous accompagner pour vous permettre de sélectionner le meilleur placement. Cette fois encore, vos possibilités d’épargne, projets futurs et objectifs devront être pris en considération dans le choix final du placement financier.

     

    Exemple : 

  • Plan d'épargne en actions (PEA)
  • Dernière mise à jour le 02 janvier 2020
  •  

    Le Plan d'Epargne en Actions (PEA) est un produit d’épargne institué par la loi n°92-666 du 16 juillet 1992, qui permet de constituer et gérer un portefeuille d’actions (ou assimilé) dans une enveloppe financière en franchise d’impôt sur le revenu.

     

    Selon la nature des supports d’investissement, la valeur du plan fluctue à la hausse ou à la baisse (le PEA n’offre donc pas de rendement garanti et présente par nature un risque de perte en capital). Il peut notamment être souscrit auprès d'un établissement bancaire, d'une société de gestion de portefeuille ou d'une société d'assurance.

     

    Le PEA fait l'objet d'un contrat entre son titulaire et l'établissement gestionnaire, et peut prendre la forme :

     

    • Soit d’un PEA « bancaire », l’enveloppe PEA comprenant alors un compte-titres associé à un compte espèces,

    • Soit d’un PEA « assurance » (parfois appelé PEA « capitalisation »), l’enveloppe PEA comprenant alors un contrat de capitalisation investi en unités de compte éligibles au plan.

     

    Le fonctionnement du PEA est actuellement régi par les articles L 221-30 et suivants du Code monétaire et financier.

     

    BOI-RPPM-RCM-40-50 

     

     
     
     
     
     

    Contactez-moi 

     

    "L'important n'est pas de convaincre mais de donner à réfléchir "

    Auteur : Bernard Weber

    Prénom * *
     
    Nom * *
     
    Portable * *
     
    E-mail * *
     
    Message * *
     
    * champ(s) obligatoire(s).